• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Aristide

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 3062 0
1 mois 0 148 0
5 jours 0 34 0

Derniers commentaires


  • Aristide 27 juillet 15:16

    @Hervé Hum


    Encore un fois, vous ne me lisez pas, je ne juge pas des personnes en cause, pas plus des banquiers que des clients. Il s’agit en l’occurrence de modalités de prêt très particulières, seuls des clients informés et avertis ont recours à ce type de financement. Vous parlez d’escroquerie alors que ces clients connaissent les risques et les avantages substantiels de ce type de montage, bien avant, c’est quand ils se retrouvent devant les conséquences nuisibles de leur engagement que ces clients en appellent à l’injustice, crient au vol, ... quand ils en bénéficient rien ... C’est exactement la même chose pour tous les placements boursiers ou immobiliers, des personnes avides de bénéfices se laissent prendre par leur propre appât du gain et viennent pleurnicher quand ils se trouvent pris au piège d’un mauvais investissement.

    Où avez vous que je soutiens que le banquier peut escroquer ses clients, les banquiers sont des commerçants, et personne ne peut croire qu’ils puissent prendre la moindre décision contre leurs intérêts. Les clients en cause le savent, mais ils s’exonèrent des risques encourus en arguant d’une méconnaissance ou un défaut d’information.

    Vous tombez dans le panneau de ce type qui fait ses choux gras des problèmes entre banquiers et clients. C’est un juriste de carnaval ...

  • Aristide 27 juillet 13:49

    La mesure du QI est une mesure au doigt mouillé, autre cause d’erreur, l’échantillonnage des personnes testées, et pour couronner le tout une moyenne. Ce qui est assez remarquable, c’est la concentration des résultats autour de 100 avec des variations assez faibles.


    On ne peut rien déduire sérieusement de telles « études », après chacun en fonction de sa sensibilité politique va nous faire part de ses ... élucubrations, et cela fuse de toutes parts. Là le bob14 qui s’y croit va traiter ses concitoyens de débiles profonds, la francesca, le popov et autres allumés avec leurs gros sabots juge de l’arrivée de nouveaux gènes assez peu efficaces, d’autres sur la religion ou je ne sais ce qui ferait baisser les capacités intellectuelles ... à chacun ses obsessions.

    Robert Lavigue essaie sans grande réussite de montrer le peu de crédibilité à apporter à ce genre de spéculations pseudo-scientifiques. Déjà, comme il le dit, il faudrait vraiment que l’on sache ce qui est mesuré, ... ensuite on voit assez facilement la difficulté d’interprétation de tels résultats. Mais bon, il est plus facile de lui reprocher ses engagements que de vraiment lire ce qu’il écrit.


  • Aristide 27 juillet 12:15

    Les fruits sont disposés en pyramides, dans des alignements impeccables.


    Près de chez moi, dans un village provençal un peu ... snob, c’est la même chose, un magasin impeccable, un accueil à la hauteur, des articles de qualité exceptionnelle, ... Et le prix est en rapport. 

    Sur une placette avec possibilité de se garer, un petit épicier a étalé ses planches sous un grand parasol, pas d’alignement ni de pyramides, c’est un petit commerçant irascible et accueillant comme une porte de prison. Il vous découpe en deux si vous avez l’affront de toucher les fruits. « Demandez !!! Vous allez tout me gâcher !!! » qu’il vocifère. Les abricots et les pêches sont précautionneusement posées dans des poches en papier que les anciens connaissent. Et surprise, le prix est de moitié, ah bien sur on ne choisit pas, on ne touche pas, ...

    Les abricots et les pêches venaient surement de la même provenance, la différence de prix ? Surement le coût du mossieur qui aligne les fruits et monte les pyramides, l’accueil, le magasin, la perte, ... Pour le reste, je crois que à cette saison, il faut le faire exprès pour ne pas trouver un fruit qui a du gout, même pas bio.



  • Aristide 27 juillet 11:53

    @Hervé Hum


    Vous m’avez mal lu, il ne s’agit pas de « valider » une position ou une autre sur cette histoire de taux négatifs. 

    J’ai simplement noté qu’il s’agit de dédouaner toute responsabilité du préteur par un prétendu défaut d’informations de la banque. Les taux variables sont un piège, et les banques ont largement informé leur client de cet état, la presse s’en est fait l’écho, ... La baisse actuelle bénéficie aux préteurs par un raccourcissement de la durée, peu de banques diminue les mensualités. 





  • Aristide 27 juillet 11:34

    @Hervé Hum

    Les faibles ? Courage des lâches impitoyables envers les faibles  !!! Enfin, un peu de bon sens, il s’agit en l’occurrence de personnes qui achètent un bien immobilier et le finance en bénéficiant de prêt en monnaie étrangère. Une démarche largement minoritaire dont le seul but est de diminuer la charge de la dette, il faut être sacrément au courant pour opter pour ce genre de préts. D’autre utilisent des préts « in fine », ... Tous ces contrats sortent de la protection qu’offre les préts bancaires bien classiques avec TEG et autre précisions.

    Ils étaient bien évidement au courant du risque de ce genre de contrat. Il faut être un vrai benêt pour tomber dans ce panneau ...

    Quel courage envers les faibles ? Allons, il s’agit de ne pas rentrer dans cette mascarade d’une association spécialisée dans les contentieux bancaires. Les contractants sont responsables, leur signature les engage, que les banquiers soient des rapaces« n’enlève en aucun cas le devoir de se renseigner, ... et d’assumer ses choix.

    Les mêmes genres de clients qui souscrivaient à des placements réputés très juteux, ils en bavaient, pleurnichaient dés que les taux de rendement incroyables n’étaient pas à la hauteur. Pire, on les voyaient tout penaud quand le »magicien financier" ou la banque prometteuse les avaient embarqué dans une perte ...

    Vous croyez vous à ce genre de contrat qui sont deux fois moins chers, et vous ne poseriez aucune question. C’est pas gentillesse que la banque limite son bénéfice pour vous en donner une part ? Si vous y croyiez, je crains pour vous ...









Palmarès