• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Macondo

Macondo

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 33 0
1 mois 0 29 0
5 jours 0 2 0

Derniers commentaires


  • Macondo Macondo 24 juillet 22:18

    @ Victor et @ Bob de Lyon : Deux superbes étapes !


  • Macondo Macondo 23 juillet 11:43

    Belle dénonciation, très démonstrative, mais s’ajoutant malheureusement à l’incommensurable somme des constats fournis par d’innombrables bureaux d’études alternatifs, depuis quelques décennies déjà et pour bonne partie via le pan « le plus dissident » de la Toile verte. La barrière infranchissable ? Passer enfin, de p. de dossier au Service des Méthodes ! Qui produirait par exemple, un grand jeu interactif de société - lien social - dans lequel chacun(e) avec tout l’élan nécessaire balancerait depuis le cinquième étage son frigo sur la bagnole du voisin avant de descendre ensemble en faire un grand brasier voir d’y cuire quatre merguez ? On me précise d’ajouter, concernant ces festivités de début de millénaire, qu’on recherche toujours des candidats pour « la gestion de projet et le suivi de la phase 2 », ayant pour raisonnable objectif de reléguer les JO au statut de fête religieuse d’une minorité en voie d’extinction. En CDI le poste, de fait ...


  • Macondo Macondo 19 juillet 20:01

    @RougePomme
    Information de taille, je me suis rarement senti aussi « Grec et antique » ! Emerveillé un peu plus chaque jour de l’aube au crépuscule jusqu’à ce que l’humain contemporain ne m’apparaisse vautré dans ces incertitudes, grégaire à en choper des morpions, cramponné à son avoir issu d’un crédit longue durée donc mortifère pour l’environnement de l’humanité. Inutile de préciser que dans ces conditions de vies extrêmes, la moindre fleur de pissenlit puisse me tirer facilement une larme, un extrait de jus d’émerveillement concentré ...


  • Macondo Macondo 19 juillet 18:02

    @Phalanx
    Ca ne fait pas l’ombre d’un doute. Si on suppose que religion = approche rassurée de la décomposition finale, je ne doute pas que les primo-occupants des grottes aient pu constater assez vite comment ça finissait mal et comment rapidement ça ne sentait pas bon. Il fallut amadouer les âmes sensibles du groupe et aussi rassurer les enfants. On commença probablement dès lors, à inventer des lendemains qui ressuscitaient les esprits (il était clair à chacun(e) que pour l’enveloppe charnelle, c’était mort), ou bien des traversées oniriques sur de frêles radeaux, ou encore des entre-mondes lumineux où l’on peut devenir un papillon. C’est humain et ça mérite à ce titre, une certaine empathie ...


  • Macondo Macondo 18 juillet 18:29

    A l’instant de passer de vie à trépas, chacun saura, s’il croit ou pas. Avant l’inévitable rencart du siècle avec la possessive camarde, toute assertion péremptoire affirmant le déni complet d’une hypothétique transcendance, fait sourire ...







Palmarès